D’autres horizons sont possibles

Constat

• La Convention internationale des droits de l’enfant, qui fête ses 30 ans en novembre 2019, offre un cadre pour la protection des enfants partout dans le monde.

• Deux conventions de l’Organisation Internationale du Travail cadrent l’âge minimum pour travailler et posent l’interdiction des pires formes de travail des enfants.

• L’ODD n°8 « Travail décent et croissance économique » pose l’interdiction du travail des enfants comme une condition sine qua non d’une société plus juste et durable (cible 8.7).

Malgré cela, 152 millions d’enfants sont encore astreints au travail des enfants dans le monde.

La contribution d’Artisans du Monde

Dans la charte et les critères du commerce équitable, la WFTO (World Fair Trade Organization) stipule que ses organisations membres s’engagent à « Garantir l’interdiction du travail forcé » (principe n°5). En s’attaquant à la pauvreté, le commerce équitable agit sur une des causes principales du travail des enfants.

Le commerce équitable militant porté par Artisans du Monde propose donc une alternative concrète au manque de transparence et aux pratiques contraires aux droits humains que l’on retrouve trop souvent dans le commerce conventionnel, particulièrement dans l’industrie agro-alimentaire (71% du travail des enfants dans le monde).

Travail des enfants et Commerce Equitable

Commentaires fermés