ADM signe le courrier aux parlementaires contre le CETA.

 

Parce que nous plaidons pour un commerce basé sur la justice, l’équité, le respect des droits humains plutôt que sur la compétitivité exacerbée et la recherche du profit à court terme, nous sommes donc opposés aux traités de libéralisation sous quelque forme que ce soit (ALE, TLC, APE, etc.) tant qu’ils resteront des instruments pilotés par les intérêts des multinationales aux dépens des droits primaires des populations (droit à l’alimentation, souveraineté alimentaire, indépendance politique, propriété intellectuelle, droits des peuples, etc.)

La Fédération AdM est membre du collectif STOP TAFTA-CETA et vous êtes de nombreuses associations à vous mobiliser localement aussi.

Quelques jours après l’annonce d’un accord politique sur la finalisation des négociations commerciales entre l’UE et le Mercosur et à la veille de la présentation en Conseil des Ministres du projet de loi de ratification du CETA, un courrier aux parlementaires français signé par plus de 70 organisations demande solennellement de ne pas ratifier l’accord de commerce et d’investissement entre l’UE et le Canada.

David Erhart

Fédération Artisans du Monde

Commentaires fermés